Centre

S'abonner à notre lettre d'informations

CAPTCHA
Merci de répondre à cette question qui détermine si vous êtes un visiteur humain ou un robot
17 + 3 =
Résolvez cette opération mathématique et entrez le résultat. Par exemple : 1 + 3, entrez 4

Vous êtes ici

Accueil
Mercredi, 1 Avril, 2015 - 14:30
Atelier

 

Le Mercredi 1er avril 2015, à 14h30

a eu lieu un zoom sur

BERNADETTE DESPRÉS

Le public a pu découvrir sa série des « Nicole » et ses dessins
réalisés pour illustrer les chansons de Christiane Oriol, notamment
La maison Citrouille. Ainsi que des livres peu connus comme
« Poucette, canard et le petit Pois » et « Roule toujours ».

 

 

Compte-rendu de la rencontre par
Catherine Palomar,
Directrice du Centre André François

 

Le Centre André François expose actuellement des œuvres de 13 artistes différents sur le thème de l’habitat dans l’album : l’exposition Rêver ma maison pour habiter le monde  est visible au 1er étage de la Médiathèque Jean Moulin jusqu’au 16 mai.

Rêver ma maison pour habiter le monde - Centre André François - 2015

Dans le cadre de cette exposition, des animations sont organisées : ainsi mercredi 1er avril, le CRRAI, centre régional de ressources sur l’album et l’illustration a eu le plaisir d’accueillir Bernadette Després accompagnée de son cher époux Denis !

Rêver ma maison pour habiter le monde - Centre André François - 2015 - Bernadette et Denis
Bernadette Despres et Denis

Bernadette  connait le succès grâce à ses illustrations de Tom-Tom et Nana.

Rêver ma maison pour habiter le monde - Centre André François - 2015 - Bernadette Després - Tom-Tom et Nana
Bernadette Despres, illustratrice de la célèbre série Tom-Tom et Nana
 

Bernadette était heureuse de nous annoncer qu’il existe une 1ère école Bernadette Després à Puiseaux dans le 45 : il s’agit d’une éco-école bien sûr !

 Bernadette nous a raconté comment elle a déposé dans les années 60 son 1er livre Nicole chez un petit éditeur qui était installé près de chez elle : La Farandole, maison tenue par 2 dames et soutenu par le PCF. Elle réalisera 3 livres avec ce personnage dont Nicole au 15ème étage en 1969.


Bernadette Després et ses aquarelles de Nicole au 15ème étage
 

Le CRRAI expose 2 aquarelles tirées de cet album qui met en avant la joie du peuple d’emménager dans ces Grands Ensembles construits après-guerre. On a hélas découvert depuis  les problèmes sociaux engendrés par ce type d’habitat… Les albums d’aujourd’hui essaient de proposer des solutions pour  vivre-ensemble dans ces tours anonymes avec notamment les fêtes des voisins ! C’est le cas de Frigo vide de Gaëtan Dorémus, primé à la Fiera de Bologne, album où la couleur (symbole de diversité) apparaît peu à peu avec les aliments que chacun apporte pour le repas collectif. 

 Bernadette nous a également parlé de la police d’écriture des textes accompagnant ses dessins : ils sont comme dans Babar de de Brunhoff, proches de l’écriture manuscrite ; pour elle, écrire, c’est aussi dessiner ! En feuilletant l’un de ses livres Lili Moutarde, elle a raconté une anecdote: « ce dessin d’une pièce avec cheminée existe vraiment », Denis dit qu’elle est une grande copieuse ! Ce qui nous a amené à dire que Pierre Probst avait également représenté sa propre maison près de Chartres dans l’album La maison de Caroline dont nous exposons les originaux. Et que Max Ducos a représenté le canapé Le Corbusier dans son album Jeu de piste à Volubilis, gouaches également visibles au CRRAI.

Quelques  personnes ont acheté des TomTom et Nana qu’elle a gentiment dédicacés ; très généreuse, elle a même offert un livre de chansons à une visiteuse enseignante !

 Et Bernadette et Denis ont chanté des extraits de la comédie musicale Lili Moutarde, en vente au CRRAI grâce au dépôt-vente mis en place par la librairie des signes.

Rêver ma maison pour habiter le monde - Centre André François - 2015 - Bernadette Després

Nous avons également parlé des autres artistes exposés au CRRAI, dans le cadre de l’exposition actuelle, notamment de David François qui a représenté le Familistère de Guise dans la BD De Briques & de sang. Cette façon d’habiter imaginée par Godin à la fin du XIXème siècle a été replacée dans son contexte historique : le monde a changé en 1968 et il nous paraîtrait inconcevable aujourd’hui d’habiter dans le même bâtiment que notre patron et que nos collègues. Une architecte qui était venue voir l’expo a expliqué qu’à l’époque de la construction des 1ers HLM, des corons, du Familistère, nous avions là une réponse aux problèmes hygiénistes : les gens vivaient auparavant dans des taudis…On ne résout jamais tout !

 

Photos de Gwendoline Aniskoff, le mercredi 1er avril 2015

 

Ajouter aux favorisEnvoyer par courrielVersion imprimable
  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Size: 100%

Auteur lié

Exposition liée

07/02/2015 à 16/05/2015